Nos valeurs

Ayant grandi avec des yeux émerveillés par les voyages du Commandant Cousteau et de Nicolas Hulot, la nature nous apparaissait mystérieuse et fascinante.

Depuis quelques décennies, sa fragilité s’impose face aux impacts des activités de l’homme sur cet équilibre incroyable. Que ce soit dans nos pays industrialisés ou sur des territoires « vierges » au milieu des océans ou de l’Antarctique, les traces indélébiles de nos choix de développement altèrent cette harmonie.

Pourtant dés 1972, le rapport Meadow « The Limits To Growth » (littéralement « Les limites à la croissance ») établi à la demande du Club de Rome, mettait en évidence les dangers écologiques du développement économique et démographique.

Parmi les différents scénarios analysés, seuls ceux envisageant l’abandon d’une croissance exponentielle, induisant épuisement des ressources naturelles et alimentaires, permettent d’éviter une effondrement de notre système mondial. Il débouchera notamment en 1987 sur la naissance du concept de Développement Durable (Rapport Brundtland).

En 2004, les auteurs reprennent leur analyse et l’enrichissent de données accumulées durant trois décennies d’expansion. L’impact négatif des activités humaines sur les écosystème naturels montre que les scénarios d’effondrement se vérifient.

Plus récemment, 15 000 scientifiques de 184 pays signent un appel contre la dégradation de l’environnement. Cet appel d’une ampleur sans précédent se base sur l’analyse de 9 indicateurs mondiaux, dont l’évolution est suivie depuis 1960 jusqu’à 2016.

Tel le colibri dans la légende amérindienne, EWAM apporte modestement sa contribution à construire un monde soutenable, en démontrant à travers ses missions, qu’il est possible de transformer notre modèle pour renouer avec cette harmonie.

La France à travers son engagement dans la transition écologique constitue une formidable vitrine pour expérimenter et démonter les bénéfices de cette évolution que ce soit à l’échelle des usines que des territoires.